Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

Stratégies de renforcement des capacités et institutionnalisation de l’évaluation dans l’administration publique en Afrique francophone

N'Gbeche, Loyo Jannick Christelle (2022). Stratégies de renforcement des capacités et institutionnalisation de l’évaluation dans l’administration publique en Afrique francophone. Mémoire. École nationale d'administration publique (ENAP), 111 p.

[thumbnail of N'Gbeche, Loyo Jannick Christelle_mem_20220317.pdf]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Cette étude analyse le modèle multidisciplinaire de Preskill et Boyle (2008) dans le contexte d’administrations publiques en Afrique francophone ayant bénéficié du Programme international de formation en évaluation du développement (PIFED). Elle a pour objectifs de : 1) déterminer leur niveau d’institutionnalisation de l’évaluation, 2) examiner les facteurs perçus comme influençant ce niveau et 3) identifier les stratégies de renforcement des capacités en évaluation (RCE) perçues comme les plus efficaces dans ce processus d’institutionnalisation. Nos résultats révèlent que la majorité de ces organisations se retrouvent dans les deux niveaux inférieurs (faible et en développement). Ces niveaux s’expliquent par des facteurs tant individuels qu’organisationnels conformément au cadre de Preskill et Boyle (2008). Toutefois, ce modèle n’a pas pris en compte la demande d’évaluation qui influence aussi l’institutionnalisation de l’évaluation. Par ailleurs, le niveau d’institutionnalisation n’est pas seulement expliqué par des facteurs individuels et organisationnels. Il est également fonction des facteurs nationaux et contextuels dont la volonté et le climat politiques. Les stratégies de renforcement des capacités perçues comme les plus efficaces sont celles qui allient théorie et pratique sur le terrain avec un accent particulier sur les stratégies organisationnelles. Parmi les stratégies proposées par Preskill et Boyle (2008), au-delà de la formation, il a été identifié la participation à un processus d’évaluation et l’assistance technique. Cependant, d’autres stratégies sont apparues importantes dont l’intégration de l’évaluation dans les curricula de l’enseignement supérieur. Pour stimuler la demande et la volonté politique pour l’évaluation, la sensibilisation des leaders est préconisée. Il faudrait alors repenser le renforcement des capacités en Afrique dans l’optique de la diriger davantage vers la demande. Cela passe notamment par une approche plus intégrée au sein des organisations, de l’État et une synergie d’actions entre les structures de RCE.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Collaborateurs:
Contribution
Contributeur
Institution
Direction de recherche
Rey, Lynda
NON SPÉCIFIÉ
Notes publiques: Sous la direction de Lynda Rey. Mémoire présenté à l’École nationale d’administration publique dans le cadre du programme de Maîtrise en administration publique pour l’obtention du grade de Maître ès science (M. Sc.) Concentration Évaluation de programmes. M.Sc. École nationale d'administration publique, 2022. Comprend des références bibliographiques (pages 103-111). Comprend des résumés en français et en anglais.
Mots-clés: Personnel; Évaluation; Qualifications professionnelles; Administration publique; Afrique francophone; Mémoire; ENAP; THESEUQ; MEME; Thèses et écrits académiques
Programme: Maîtrise en administration publique,profil avec recherche (M.Sc.)
Déposé par: Julie Hardy
Date de dépôt: 17 mars 2022 14:33
Dernière modification: 18 mars 2022 14:20
URI: https://espace.enap.ca/id/eprint/341

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt