Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

Les acquisitions militaires au Canada : comment l'achat du F-35 est vu comme un outil idéologique par les conservateurs

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Sedzro, Tom (2019). Les acquisitions militaires au Canada : comment l'achat du F-35 est vu comme un outil idéologique par les conservateurs. Mémoire. École nationale d'administration publique.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Dans ce mémoire, nous avons analysé les facteurs qui ont influencé la perception des dirigeants du Parti Conservateur du Canada pour que ces derniers considèrent le F-35 comme le remplaçant du CF-18 de 2010 à 2012. Nous avons défendu dans ce travail l’hypothèse selon laquelle le gouvernement conservateur a considéré le F-35 comme la principale option afin de remplacer le CF-18 en raison de l’influence de l’idéologie néoconservatrice sur la perception des dirigeants de la politique étrangère canadienne, en plus des facteurs de politique intérieure que sont les relations État-société et les institutions nationales. À l’aide de la théorie réaliste néoclassique, nous avons remarqué que pour cet acte de politique étrangère, le gouvernement canadien a été influencé par la perception de ses dirigeants, ses relations avec la société et les institutions nationales principalement. Les députés du Parti conservateur, ainsi que les ministres (les élus les plus proches du Premier ministre), utilisent les arguments néoconservateurs à degrés différents afin de défendre les positions en politique étrangère de leur parti. Cela a notamment pu se remarquer lorsque les ministres ont insisté sur l’interopérabilité et l’éventuel déploiement à l’étranger des F-35 pour justifier la volonté du gouvernement d’acquérir ces avions de chasse. Cependant, des arguments de nature économique, comme les emplois en jeu ou les retombées industrielles, se sont immiscés dans l’argumentaire conservateur, en raison de la vision de la société canadienne des acquisitions militaires et des échéances électorales. La société canadienne ne voit en effet pas l’utilité d’effectuer une acquisition militaire si celle-ci n’a pas de retombées industrielles pour les entreprises du pays, comme en témoigne l’implication d’Industrie Canada et du ministère des Travaux publics dans les processus d’acquisitions militaires. La proximité des élections fédérales et le système politique canadien ont quant à eux permis au gouvernement conservateur de politiser cet enjeu, afin d’en faire un porte-étendard de leur vision de la politique étrangère. En conclusion, dans le contexte d’un système international opaque et un environnement permissif, la perception des dirigeants, les relations État-société et les institutions nationales ont fortement influencé le processus d’acquisition des F-35, en raison de la spécificité des processus d’acquisitions militaires au Canada.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Informations complémentaires: Par Tom Sedzro,sous la direction du professeur Stéphane Roussel. Comprend des références bibliographiques. Titre de l'écran-titre(visionné le 13 juillet 2020).
Mots-clés libres: Partis politiques (Canada); X-35 (Avion de chasse à réaction); Idéologie.
Déposé par: Yves Brillon
Date de dépôt: 10 août 2020 14:03
Dernière modification: 10 août 2020 14:03
URI: http://espace.enap.ca/id/eprint/199

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt