Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

La reddition institutionnelle de comptes : un piège cognitif? : mise en évidence des fonctions cognitives d’apprentissage et de communication au moment de rendre compte

Téléchargements

Téléchargements par mois depuis la dernière année

Plus de statistiques...

Poirier, Robert (2020). La reddition institutionnelle de comptes : un piège cognitif? : mise en évidence des fonctions cognitives d’apprentissage et de communication au moment de rendre compte. Thèse. École nationale d'administration publique, 293 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (23MB) | Prévisualisation

Résumé

Comme praticien de l’administration publique, nous avons observé l’importance accordée à la reddition institutionnelle de comptes. Au gouvernement du Québec comme ailleurs,rendre compte est devenu une activité incontournable de l’administration publique. Le courant du nouveau management public et la gestion axée sur les résultats qui y est associée ont certes joué un rôle dans la mise en importance de cette activité. En se préoccupant de divulguer l’information et en s’assurant de son exactitude, la reddition de comptes rendait possible l’usage du sceau de la transparence dans le cadre de la gouvernance publique. Par ailleurs, pendant nos charges d’enseignement touchant la gestion budgétaire et financière, nous avons constaté que la reddition institutionnelle de comptes, représentée par les documents budgétaires et financiers, demeure largement incompréhensible pour les citoyens que sont nos étudiants. Au-delà de la divulgation de l’information et de son exactitude, notre thèse met en évidence le phénomène de la clarté informationnelle.

La clarté informationnelle nous incite à nous questionner sur les enjeux cognitifs que soulève la reddition institutionnelle de comptes. Bien qu’il soit possible de répondre à de tels enjeux en améliorant les connaissances des utilisateurs de la reddition de comptes, nous pensons qu’un problème plus important réside du côté des metteurs responsables de la reddition, par exemple les administrateurs publics. Ces derniers ont à préparer une reddition de comptes compréhensible pour les utilisateurs. C’est cette attention au phénomène cognitif qui ne serait pas considérée au moment de produire la reddition institutionnelle de comptes.

À des fins conceptuelles, nous avons délaissé le contexte institutionnalisé de la reddition de comptes pour mettre d’abord en évidence la genèse de la compréhension du décideur seul,puis au moment où il se place en situation de collaboration avec un autre décideur. Un individu devient décideur au moment où il exécute son processus décisionnel. Ce processus le conduit à son action, puis à en faire l’évaluation par sa réflexivité. Initialement reconnue comme feedback, la phase réflexive devient le siège de la nouvelle forme de la reddition de comptes, de laquelle dépendra la clarté informationnelle. Cette phase implique l’exécution combinée de deux fonctions : l’apprentissage et la communication. Dans le contexte d’une relation d’agence, où un décideur agit comme agent d’un autre décideur, le principal, nous en arrivons à établir que la phase réflexive est finalement le siège de la reddition cognitive de comptes.

Il n’y a pas qu’une seule façon de faire la reddition cognitive de comptes. Quatre situations types, autrement désignées comme des terroirs cognitifs, sont cartographiées en choisissant de standardiser ou non les processus décisionnels et de communication. Ces choix vont entraîner un développement différent de la compréhension, que nous schématisons par différentes théories d’action.

Contribution théorique en soi, la conceptualisation de la reddition cognitive de comptes a servi à apporter d’autres contributions plus propres à la pensée managériale des administrateurs publics. La première de ces contributions, qui est liée à l’observation initiale de notre recherche, est le piège cognitif que peut constituer la reddition institutionnelle de comptes. En effet, notre étude de cas a permis de trouver des exemples empiriques que les participants retraités du régime de retraite Stadacona avaient peu développé leur compréhension de la gouvernance financière du risque de leur régime malgré la documentation institutionnelle préparée. Ils ont ainsi été piégés jusqu’au moment où les événements de la terminaison du régime sont venus bousculer leur compréhension. Quant aux deux autres contributions, nous exposons comment le travail conceptuel de la reddition cognitive de comptes peut aussi servir à repenser le design organisationnel par rapport au paradoxe de l’efficacité et de l’efficience ainsi qu’à démontrer la pertinence de mettre en usage les pratiques de l’apprentissage et de l’enseignement du milieu éducatif pour transformer le traitement informationnel des organisations.

Type de document: Thèse (Thèse)
Informations complémentaires: Présentée par Robert Poirier ; [sous la direction du professeur Daniel J. Caron] Comprend des références bibliographiques (pages 208-245). Titre de la page de titre de la ressource électronique (visionné le 12 mai 2020).
Déposé par: Mme Maureen Bannon
Date de dépôt: 12 mai 2020 17:01
Dernière modification: 12 mai 2020 17:04
URI: http://espace.enap.ca/id/eprint/195

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt