Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

La place des femmes dans les postes d'autorité à l'Organisation mondiale de la santé

Drolet, Caroline (2009). La place des femmes dans les postes d'autorité à l'Organisation mondiale de la santé. Mémoire. École nationale d'administration publique, 197 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (24MB) | Prévisualisation

Résumé

Les femmes représentent 49,5% de la population mondiale. Cependant, les études recensées indiquent qu'elles sont très largement minoritaires dans les lieux de décision et de pouvoir, et ce, partout dans le monde. Or, depuis 1975, l'ONU porte un regard spécifique sur la femme et plus particulièrement son empowerment depuis la conférence de Beijing en 1995. Suivant cette conférence, l'ONU a adopté une résolution visant à réaliser la parité entre les sexes, notamment pour les postes de direction et de haute direction.

À l'OMS, institution affiliée de l'ONU et soumise à ses résolutions, la sous-représentativité des femmes dans les postes d'autorité est une préoccupation d'actualité. En effet, la parité homme-femme était prévue pour 2000, mais à la fin de 2004, les femmes ne représentaient encore que 34.8% de la masse. La présente recherche a pour objectif de valider l'une des explications possibles à cette sous-représentativité.

Si la recension des écrits n'a pas permis de mettre en lumière des obstacles vécus par les femmes pour l'accès aux postes d'autorité de niveau international, il fut possible de le faire pour un niveau national : 12 obstacles différents ont été retenus. La question de recherche consiste donc à voir si l'absence des femmes dans les postes d'autorité peut être expliquée par ces obstacles. En s'appuyant sur la prémisse que la présence d'obstacle au niveau national prédispose à l'inaccessibilité au niveau international, la présente recherche suppose, à titre d'hypothèse, que les pays ayant la plus forte représentativité de femmes dans des postes d'autorité à l'OMS présenteraient un faible nombre d'obstacles dans leurs limites nationales. Inversement, les pays ayant la plus faible représentativité présenteraient un plus grand nombre d'obstacles.

Afin de valider l'hypothèse, les postes d'autorité de l'OMS sont définis et les informations concernant le sexe de leurs titulaire, récoltées. Les obstacles retenus sont évalués et des indicateurs de présence, de neutralité ou d'absence d'obstacles sont notés en fonction des pays sélectionnés. La stratégie de vérification est basée sur une analyse conceptuelle du « contexte national » de chacun des pays sélectionnés. Le « contexte national » du pays, afin qu'il soit comparable entre chaque pays, est tiré des rapports de la CEDEF (Comité pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes) sur la condition des femmes, un autre organisme de l'ONU. C'est donc l'analyse conceptuelle de ces rapports qui devrait permettre de vérifier la présence des indicateurs d'obstacles.

Au final, si l'exercice précédemment expliqué ne permet pas de valider l'hypothèse de recherche, il met en lumière plusieurs pistes de réflexion pouvant être explorées ultérieurement telles que la pertinence de travailler avec l'indice de développement humain dans ce contexte de recherche et la nécessité d'intégrer des éléments provenant d'autres disciplines dans la réflexion. En conclusion, il présente six recommandations spécifiques du domaine de l'administration publique en vue de corriger cette disparité, la première adressée à l'OMS et les cinq suivantes, au gouvernement du Canada.

Type de document: Thèse (Mémoire)
Informations complémentaires: Par Caroline Drolet ; [sous la direction du professeur Nelson Michaud] Comprend des références bibliographiques. Publié aussi en version imprimée. Titre de l'écran-titre (visionné le 20 janvier 2016)
Mots-clés libres: OMS; Organisation mondiale de la santé; pouvoir; femmes cadres; femme; représentativité
Déposé par: Mme Maureen Bannon
Date de dépôt: 05 févr. 2016 17:22
Dernière modification: 10 mars 2016 19:26
URI: http://espace.enap.ca/id/eprint/96

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt