Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

Les effets de la concurrence du secteur d'enseignement privé sur les commissions scolaires francophones du Québec

Bernier, Sylvain (2006). Les effets de la concurrence du secteur d'enseignement privé sur les commissions scolaires francophones du Québec. Thèse. École nationale d'administration publique, 110 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB) | Prévisualisation

Résumé

Au Québec, l'État subventionne à près de 50% le secteur l'enseignement privé, permettant ainsi à plus d'enfants de fréquenter l'école privée en abaissant de moitié les droits de scolarité exigés des parents. Par conséquent, le secteur d'enseignement privé occupe une place de choix sur le marché québécois de l'éducation. Néanmoins, le financement public des écoles privées est périodiquement remis en question. Les partisans de l'arrêt du financement public des écoles privées affirment que la concurrence du secteur d'enseignement privé nuit au système d'éducation publique. D'autres adoptent une position différente en ce qui a trait à la concurrence. Ils estiment que la concurrence en éducation offre des bienfaits au même titre que la concurrence dans d'autres marchés. En dépit de l'intérêt soutenu qu'elle suscite, aucune étude n'a encore tenté de déterminer précisément quels sont les effets de la concurrence du secteur d'enseignement privé sur le secteur public au Québec. Il existe bien des études américaines sur le sujet, mais le contexte dans lequel elles sont effectuées est si différent du contexte québécois que leurs résultats sont difficilement généralisables au Québec.

L'objectif de la présente thèse consiste à étudier les effets de la concurrence du secteur d'enseignement privé sur les commissions scolaires francophones du Québec. Pour ce faire, les théories de la bureaucratie sont utilisées comme cadre d'analyse. Les données utilisées proviennent du ministère de 1'Éducation, du Loisir et du Sport du Québec. Plus précisément, nous disposons de données pour l'ensemble des 60 commissions scolaires francophones du Québec pour les années scolaires 1998-1999 à 2002-2003. Les données financières ont été transformées en dollars constants de 2002 et des modèles moindres carrés ordinaires sont utilisés pour vérifier les effets de la concurrence.

Nos résultats montrent que la concurrence du secteur d'enseignement privé a un effet non linéaire sur la productivité des commissions scolaires. Ce gain de productivité est attribuable à une diminution des dépenses totales par élève plutôt qu'à une amélioration des résultats aux épreuves comme c'est le cas aux États-Unis.

Notre étude a aussi permis d'établir que, contrairement à ce qui a été observé dans les études antérieures, ce ne sont pas toutes les dépenses instructionnelles qui ont un effet positif sur la performance des élèves. De la même manière, ce ne sont pas toutes les dépenses non instructionnelles qui ont un effet négatif sur la performance des élèves. Par contre, nos résultats indiquent aussi que la concurrence n'a pas d'effet sur la répartition des budgets des commissions scolaires. En effet, la concurrence du secteur d'enseignement privé a un effet négatif significatif sur tous les types de dépenses des commissions scolaires, indépendamment du fait qu'elles contribuent ou non à l'amélioration de la performance des élèves.

Type de document: Thèse (Thèse)
Informations complémentaires: Par Sylvain Bernier ; [sous la direction du professeur Richard Marceau] Comprend des références bibliographiques. Publié aussi en version imprimée. Titre de l'écran-titre (visionné le 25 novembre 2015)
Mots-clés libres: Financement; écoles privées; écoles publiques; Québec
Déposé par: Mme Maureen Bannon
Date de dépôt: 06 janv. 2016 18:39
Dernière modification: 29 févr. 2016 19:24
URI: http://espace.enap.ca/id/eprint/7

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt