Dépôt numérique - propulsé par les bibliothèques
RECHERCHER

Nouvelle gestion publique et identités professionnelles : crise et recomposition identitaire dans le secteur culturel : « le cas des communicateurs des sciences de Science Nord »

Paquette, Jonathan (2008). Nouvelle gestion publique et identités professionnelles : crise et recomposition identitaire dans le secteur culturel : « le cas des communicateurs des sciences de Science Nord ». Thèse. École nationale d'administration publique, 419 p.

[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB) | Prévisualisation

Résumé

Depuis bon nombre d'années, les sociologues observent une transformation dans le domaine du travail qui serait attribuable aux mutations de l'organisation capitaliste de la production (Boltanski et Chiapello, 1999; Hardt et Negri, 2000; Vercellone, 2007). Devant des instruments et pratiques ayant atteints leur maturité, les forces du capitalisme feraient en sorte que ces outils de la production jugés inefficaces soient remplacés par de nouvelles façons de produire, ayant pour effet, ce que l'économiste Schumpeter (1974) qualifierait de «destruction créatrice». Pour certains sociologues (Dubar, 1992; 2000; Gonin-Bolo, 2007), cette« destruction créatrice» aurait des conséquences sur le tissu identitaire du monde du travail. En fait, cette perturbation disqualifiant les modes d'organisation tayloriennes et bureaucratiques aurait provoqué une crise des identités professionnelles dans les secteurs privé et public, crise documentée dans de nombreuses études sociologiques (Sainsaulieu, 1988; Courpasson, 1994; Dubar et Tripier, 1998). Dans le secteur public, la crise des identités professionnelles passe par l'émergence et la popularisation des pratiques du nouveau management public, comme élément de contestation de l'organisation bureaucratique traditionnelle (Hood, 1991; Pollitt et Bouckaert, 2000; Fortier, 2003). Si les récits professionnels faisant état d'une crise abondent, les recherches portant sur les conséquences de la crise, sur les dynamiques identitaires créatrices et les luttes identitaires sont plus rares en raison notamment de l'élimination des niveaux organisationnel et institutionnel de ces analyses. La présente recherche a les identités professionnelles dans le secteur de l'action publique culturelle pour objet d'étude. Précisément, cette recherche porte sur un segment des professions muséales, soit celui des communicateurs des sciences, métier de la famille des conservateurs.

Cette recherche de nature qualitative s'appui sur l'étude du cas de Science Nord, centre des sciences de Sudbury, en Ontario et agence (schedule III) du Ministère de la culture de la province. Depuis l'avènement du management au sein de l'organisation, le centre des sciences adopte des mesures de la famille du nouveau management public allant même jusqu'à introduire une division des affaires en 1996, privilégiant ainsi de nouvelles missions commerciales rentables. Pour les professionnels de la communication des sciences, l'entrée en force, voire la professionnalisation et la légitimation du management au sein de leur organisation est corrélative d'un besoin de repenser « sa place », voire de contrôler ce qui a tous les traits d'une perte de pouvoir graduelle. En analysant les luttes de pouvoir, nous avons pu identifier avec plus d'acuité les dynamiques à l'œuvre, à savoir les stratégies de résistance et les modes d'action collective créatifs qui auront permis de reconstruire de nouveaux référentiels et de nouveaux repères identitaires au sein du groupe professionnel. Au final, cette recherche nous incite à repenser les dynamiques identitaires au travers plusieurs constats originaux. D'abord, loin d'avoir des conséquences purement individualistes, loin d’avoir identifié une mort de l'action collective au travail, on observe en fait des logiques de coopération et des pratiques laissant croire à un monde professionnel empreint d'une nouvelle solidarité. Sur le mode de la résistance, nous avons pu observer des pratiques et logiques de frontières professionnelles destinées à légitimer le contrôle d'un espace de pratique professionnelle au sein de l'organisation et du champ institutionnel. Au-delà de la résistance, plusieurs stratégies créatrices sont mises en œuvre, mobilisant savoir/pouvoir dans la création de nouveaux instruments de pratiques et de nouveaux repères institutionnels. Enfin, tout un monde socioprofessionnel est mobilisé afin de renouveler l'action publique et de renégocier sa place dans l'agenda du changement. Cette négociation entre les communicateurs des sciences, conseil d'administration, direction et gouvernement prend les traits d'une marche révolutionnaire vers une nouvelle institution : un centre des sciences de quatrième génération, affirmant le passage paradoxal d'une pratique associée à la culture scientifique à une nouvelle culture de l'innovation. Mobilisant le champ institutionnel dans son ensemble, les communicateurs se retrouvent avec les nouveaux repères du journalisme, de la médiation et de la nouvelle gouvernance scientifique. De plus, on observe deux formes identitaires qui émergent des conséquences de la crise, une forme révolutionnaire portée par le projet d'une pratique revalorisée au moyen d'une réactualisation de sa mission sociale ainsi qu'une forme colonisée et qui laisse croire à l'émergence éventuelle d'un autre segment professionnel et qui s'articule sous le signe d'une intégration de l'hégémonie managériale. À la lumière des dynamiques identitaires identifiées, le nouveau management public aura contribué à créer une économie politique de la justification dont le travail identitaire se traduit, en dernière instance, en un surtravail productif pour l'organisation et pour le nouvel État biopolitique.

Type de document: Thèse (Thèse)
Informations complémentaires: Par Jonathan Paquette ; [sous la direction de la professeure Isabelle Fortier] Comprend des références bibliographiques. Publié aussi en version imprimée. Titre de l'écran-titre (visionné le 1 décembre 2015)
Mots-clés libres: Identités professionnelles; nouveau management public; action publique; instruments; communication des sciences; muséologie scientifique; politiques de l'innovation; action collective
Déposé par: Mme Maureen Bannon
Date de dépôt: 06 janv. 2016 18:53
Dernière modification: 29 févr. 2016 19:15
URI: http://espace.enap.ca/id/eprint/18

Actions (Identification requise)

Dernière vérification avant le dépôt Dernière vérification avant le dépôt